Montaure (27), le 28 avril 1791

Publié le par GOUPIL Stéphane

"Le 28 avril 1791, sous le prétexte trompeur que les Capucins troublaient les consciences, en présentant les prêtres assermentés comme des excommuniés, des hérétiques et des apostats, et sous le prétexte futile qu'ils n'étaient point en nombre suffisant pour vivre en commun dans la maison duGrand-Andeli, les membres du district de la même ville leur enjoignirent de déguerpir et de se rendre, dans le plus bref délai, au couvent de Montaure, district de Louviers, pour y demeurer le reste de leurs jours. Ils obéirent.

Un arrêté de la commission administrative provisoire du département de l'Eure, daté du 1" octobre 1793, convertit le couvent en maison de détention, pour y renfermer les gens suspects. Lorque la délation ne fut plus à l'ordre du jour, les aristocrates, ces lépreux d'un autre genre, cessèrent d'être incarcérés, et la maison redevint solitaire. L'industrie y fit mouvoir pendant quelque temps ses métiers à filer du coton ; puis tout rentra dans le silence. Ce n'est plus aujourd'hui qu'une maison de plaisance, un cottage, où semble encore planer l'esprit de ses anciens habitants."

 

 

Extrait du livre, page 492

Histoire de la ville Andelis et de ses dépendances, Volume 1

 Par Brossard de Ruville, 1863

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article