Les Coplo - Tel père tel fils

Publié le par GOUPIL

En étudiant les registres matricules du père, COPLO Arthur né le 25 février 1868 à Amfreville la Campagne, et du fils, COPLO Alexandre, on peut remarquer que l’histoire se répète. En effet, le caractère rebelle se perpétue. Le père a été condamné par jugement du Tribunal Correctionnel de Louviers du 8 février 1894 à « dix jours de prison pour coups et blessures ». Ses états de services militaires n’ont pas été couronnés d’un Certificat de bonne conduite : Refusé.

On apprend également que COPLO Arthur avait les cheveux et les sourcils châtains, les yeux bruns, la bouche et le nez moyens, le menton rond, le front ordinaire et qu’il mesurait 1m63. Dans l’armée active, il a servi dans le 1er Régiment de chasseur à cheval. Dans la disponibilité ou dans la réserve de l’armée active, il a accompli 2 périodes d’exercice, il était affecté au 3ème Escadron du train des Equipages, la première a été effectué du 2 au 29 décembre 1894 et la deuxième du 5 septembre au 2 octobre 1898. il est passé dans l ‘armée territoriale le 1er novembre 1902. Enfin, il a été mobilisé le 5 septembre 1914 à l’âge de 46 ans et a été renvoyé dans son foyer ce même jour. Il est décédé le 25 octobre 1917 à l’asile d’aliénés d’Evreux (avis de mairie du 31 octobre 1917).

Source : Archives départementale de Seine Maritime – Cote 1R 2871

 

 

 

Coplo Alexandre

Et voici la chronologie de la vie bien mouvementée de son fils COPLO Alexandre, père de André MARTIN/COPLO, arrière arrière grand-père de Solène et Thibault GOUPIL (branche MARTIN/COPLO) :

21/08/1893: naissance à Amfreville la Campagne (27). Voir en complément l'article consacré à cette commune : http://geneahist-goupil.over-blog.com/article-271870.html

01/10/1912: Condamné par le Tribunal Correctionnel d'Evreux à 50s d'amende pour vol

13/07/1914: Reformé temporairement par la Commission spéciale de Toul pour faiblesse de constitution

10/12/1914: Reconnu apte au Service Armé par décision du Conseil de Révision du Pont l'Évêque

08/03/1915: Incorporé au Corps

27/06/1815: Passe au 119è RI

03/10/1916: Passe au 24e RI

24/01/1917: Manquant à l'appel

26/01/1917: Déserteur

31/01/1917: Arrêté

06/03/1917: Évadé

08/03/1917: Déserteur

18/07/1917: Condamné par jugement du Tribunal Correctionnel d'Évreux à 6 jours de prison avec sursis et   5F d'amende pour outrage et rebellion à agent et ivresse commis le 08/06/1917

09/09/1919: Naissance de André Martin (mon grand-père maternel) qui a construit de ses main sa maison à Acquigny (27). Il a exercé la profession de maçon. Voir en complément l'article "Acquigny" : http://geneahist-goupil.over-blog.com/article-635262.html

19/09/1919: Condamné à 3 ans de travaux public par le conseil de guerre de la 4e Division d'Infanterie pour désertion.

10/10/1919: Évacué après condamnation à l'atelier de travaux public d'Orléansville (Algérie)

??: peine suspendue

13/03/1926: naissance de Madeleine RENARD

20/08/1926: Mariage avec RENARD Albertine et reconnaissance de Madeleine 12/09/1926: Réformé définitivement  de l'armée active  n°2 du Conseil de Révision de Versailles

06/04/1927: Réformé de l'armée territoriale  pour usure et fatigue générale.

Ses 3 premiers enfants sont nés avec le patronyme d'empreint qu'avait employé leur père Alexandre dont André MARTIN, mon grand-père.

Après la réhabilitation, ceux-ci ne pourront pas reprendre le patronyme COPLO. Par contre, les autres enfants, reconnus par leur mère, cela a été possible. Voir le lien généanet : http://gw1.geneanet.org/index.php3?b=sggoupil&lang=fr;m=N;v=coplo

Voir en complément l'article sur les Coplo - Cordiers : http://geneahist-goupil.over-blog.com/article-242511.html

Voir également l'article sur l'étude du patronyme Coplo : http://geneahist-goupil.over-blog.com/article-248018.html

Voir également l'article sur MESNIL Louis "sonneur journalier en l'église d'Amfreville la Campagne" : http://geneahist-goupil.over-blog.com/article-367470.html

Sources : Archives départementales de l'Eure.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article