Méthodologie : INTRODUCTION AUX SCIENCES AUXILLIAIRES DE L’HISTOIRE

Publié le par GOUPIL Stéphane

L'Histoire est l'étude, la relation ou l'interprétation des événements ou des faits du passé.

La généalogie est une des sciences auxilliaires de l'histoire. Sa pratique a pour objet la recherche de l'origine et de la filiation des personnes et des familles.

Un « historien généalogiste » « revisite » l'histoire à travers sa propre généalogie, fait des recherches en vue de comprendre la vie quotidienne de ses ancêtres : quel métier exerce-t'il, pourquoi untel a migré dans une autre région, etc... et  tente d'éclairer certaines zones d'ombres de son passé.

 

Pour cela il peut avoir une méthodologie qui s’appuie sur de nombreuses sciences auxiliaires de l’histoire comme par exemple :

l'archéologie
l'archivistique

la céramologie
la
diplomatique
l'épigraphie
la géographie
la géologie
l'héraldique
la numismatique
la paléographie
la prosopographie
la sociologie
la sigillographie
la vexillographie


 

Voici une méthodologie globale possible :

 

 INTRODUCTION AUX SCIENCES AUXILLIAIRES DE L’HISTOIRE

Coll V Robert Delort –Armand Colin (8° 1493)

 

Méthodologie

 

 

 

1ère Partie : Etudes des sources écrites

 

 

A – Autour des textes : les textes littéraires

 

 

B – Les documents d’histoire

 

1 – Documents chiffrés et répertoires

2 – Les actes et la diplomatique

 

 

2ème Partie : Les cadres généraux de la recherche : temps et espace

 

 

C – La chronologie ou étude du temps

 

 

C1 Etablissement d’une chronologie : succession des évènements

 

*partir de l’histoire de l’époque, « histoire de longue durée » puis

*envisager l’histoire « conjoncturelle » englobant des périodes de quelques décennies puis enfin

*terminer par la micro histoire (celles des évènements, des faits divers, des individus, de l’instant).

 

C2 Les phénomènes géographiques et biogéographiques

 

1 – Etude du climat (de l’époque)

            2 – Etude des faits astronomiques

 

D – Temps et milieu : la géohistoire

 

 

D1 Les suggestions de la géographie

 

*étude de la région qui est à interpréter dans un sens très étendu : c’est aussi bien une rivière qu’un ville, qu’un thème morphologique, qu’une portion du territoire au sein duquel œuvre un groupement humain.

 

1° Les préoccupations géographiques

=> Climatologie (température, humidité, état de l’atmosphère, des fronts, des vents,…)

=> Hydrologie

=> Biogéographie : étude de la végétation et de la faune

=> Écologie (déboisement, feux pour écobuage, chasse ou destruction des animaux sauvages, mise en péril des équilibres biologiques, extension des animaux domestiques)

=> La géographie humaine :

a) structure (âges, activité, natalité, mortalité, migrations) ou

b) répartition (densité, habitat) de la population dans toutes les régions

            => La géographie économique :

            a) l’exploitation des ressources par l’homme

b) le travail par quoi sont exploitées ces ressources (en particuliers, populations et techniques)

 

            2° Les influences du milieu en histoire

            a) relief et sol

b) influence combinée de la situation géographique et du relief

c) les mouvements du sol et du niveau marin

d) les oscillations climatiques

                        - variation de température

- variation de pluviosité

 

D2 Les variations historiques des conditions naturelles

 

            1° Les variations de la couverture végétale

            2° Les mouvements de sol et du niveau marin

            3° Les oscillations climatiques (variation Température, pluviosité)

 

D3 Les causes et conséquences des modifications du milieu

 

            1° Les causes générales des variations climatiques

            2° Les influences sur l’homme

 

E - L’étude du lieu : documents et méthodes

 

 

E1 Le lieu

1° La carte, élément d’interprétation (carte de Cassini)

D’une manière générale, c’est la situation de la commune dans son espace géographique que l’on examine

 

            2° La cartographie historique comme méthode

            Étude cartographiée des monuments, …

 

E2 La toponymie

 

Etude des noms de lieux, c’est-à-dire des noms attribués par l’homme (signifiants) à des réalités géographiques (signifiés). Ces réalités peuvent être caractéristiques du relief (oronymes), de l’hydrographie (hydronymes), de la pédologie et surtout du milieu biogéographique (phytonymes, par ex.).

Le lieu signifié est sinon toujours habité, du moins reconnu par les hommes : son nom est donc un document témoin des rapports de l’homme avec le milieu ; la forme de ce nom évoque la langue employée par ceux qui l’ont choisi et, souvent, l’intention ou les raisons de leur choix.

 

 

3ème Partie : Les sciences auxilliaires traditionnelles

 

 

F – L’étude des hommes : individus et familles

 

 

F1 L’étude des hommes : individus et familles

 

1° L’anthroponymie

                        Étude des noms de personnes

                        Extrinsèquement : signes purement distinctifs

                        Intrinsèquement : pouvoir du nom – qualité magique

« Permet de savoir quelles sont les croyances, les habitudes, les mœurs, l’organisation politique, les langues et les travaux des habitants ainsi que les particularités géographiques et géologiques du pays »

2° La généalogie

a) tableau descendance (enfants =>)

b) tableau ascendance (ancêtres)

c) tableau de parenté

3° L’intérêt de la généalogie

a) généalogie traditionnelle

b) généalogie, démographie et histoire sociale

c) hérédité et génétique

d) Eugénisme et médecine

 

G – L’étude de la société : héraldique et sigillographie

 

 

G1 L’héraldique (étude des armoiries)

            1° Le blason

            2° L’héraldique et symbolique médiévale

 

G2 La sigillographie (étude des sceaux)

Son étude est donc directement liée à l’histoire des individus, et plus particulièrement à ceux qui eurent le plus d’autorité ou de richesse, comme les rois, chevaliers, nobles, gens aisés (bien que tout le monde ait pu avoir des sceaux ; également à l’histoire de la société (parmi les personnes morales usant des sceaux figurent les villes, les corps de métiers, les églises, les hôpitaux, etc.) ou à l’histoire des mentalités (le sceaux est une évidence pour l’homme de cette époque)

1° Le sceau

2° Les différents types de sceaux

3° La sigillographie et l’histoire

 

H - La numismatique

                        Étude des pièces de monnaie

 

Commenter cet article