Le concept de collection numérique

Publié le par GOUPIL Stéphane

Les bibliothèques sont aujourd’hui plus que jamais interrogées dans leurs pratiques et dans leurs offres de services, face aux métamorphoses rapides d’internet. Au règne de l’hypertexte a succédé le web de données, qui laisse à présent la place aux réseaux sociaux : aux États-Unis, la fréquentation de Facebook vient de détrôner celle de Google. Les usages mobiles s’intensifient grâce au développement des smartphones. Le grand public consulte ou alimente des plateformes de diffusion de vidéos, de textes, de photos, qu’il choisit ou non de partager avec d’autres internautes. Le monde de la recherche développe des entrepôts de données et des archives ouvertes, en tentant de faire évoluer les modalités de la publication scientifique. Dans cet univers aux facettes toujours changeantes, la notion de « collection numérique », qui repose sur une analogie forte avec le monde physique, a-t-elle un sens ? Cette question est lourde d’implication, car nier la validité de ce concept reviendrait à mettre en cause l’idée même d’une présence spécifique et forte des bibliothèques sur internet, tant la collection est inhérente aux bibliothèques, dont elle structure et conditionne l’ensemble de l’activité.

Vous pouvez lire la suite de cet article directement sur le site du Bulletin des Bibliothèques de France

bbf n

Commenter cet article