Mariage à consommer sans délai...

Publié le par GOUPIL Stéphane

Dans la rubrique « Anecdotes de l’histoire »

 

 

Le divorce n’existe pas dans l’Eglise catholique. On ne peut dissoudre un mariage que s’il a été consommé. C’est pourquoi, quand on marie de jeunes princes et princesses pour raison d’Etat, en vue d’établir des alliances entre les pays, veille-t-on de très près à ce que l’union charnelle soit consommée : dans ce but, deux témoins doivent se tenir dans l’alcôve les premières nuits, généralement les nourrices des jeunes époux.

Pour les gens du commun désireux de se séparer, un examen médico-légal est créé vers 1540, au cours duquel les époux sont « visités nus depuis la tête jusqu’aux pieds », puis invités à copuler en présence de juges assermentés, de représentants de l’église, et de sages-femmes qualifiées, afin de vérifier si le mariage a pu ou non être consommé. Cette pratique juridique est supprimée en 1677, « de telles visitations étant déshonnêtes et contre la pudeur ».

 

Source : Pierre Ripert « Les Anecdotes de l’Histoire de France » - maxi poche histoire

 

 

Articles déjà publiés dans cette rubrique :

 

-          http://geneahist-goupil.over-blog.com/article-914447.html

 

-          http://geneahist-goupil.over-blog.com/article-887423.html

 

-          http://geneahist-goupil.over-blog.com/article-857431.html

 

-          http://geneahist-goupil.over-blog.com/article-811238.html

 

-          http://geneahist-goupil.over-blog.com/article-787213.html

 

-          http://geneahist-goupil.over-blog.com/article-781551.html

 

-          http://geneahist-goupil.over-blog.com/article-770662.html

 

-          http://geneahist-goupil.over-blog.com/article-751690.html

 

Commenter cet article