Tribehou (50)

Publié le par GOUPIL

 

Population en 1836 :1138  en 2002 :519

Superficie : 997 hectares                              

Altitude : 10 mètres

 

Généralités historiques

Paroisse sous le patronage de sainte Anne.

Architecture civile

Village riche de nombreuses maisons en terre argileuse (masse), en particulier celles de la rue de l'Isle. Voir "L'abri gabare".

voir article, en complément : http://geneahist-goupil.over-blog.com/article-554025.html

Architecture sacrée

Eglise entourée du cimetière : mobilier et statuaire 18ème/19ème.

Site(s)

Rives de la Taute, entre ses confluents avec la Terrette et le Lozon.

Commune en plein cœur du Parc naturel régional des Marais du Cotentin (*)

Ressources et productions

Pâturages. Bovins (viande, lait). Laiterie coopérative.

Vie locale

Fête patronale : dim. suivant 26/7. Pêche, cyclotourisme. Sociétés sportives. Artisanat rural.

* : Notoire - ** : Exceptionnel - IMH : Inscrit Monument Historique
MH : Monument Historique - SI : Site Inscrit - SC : Site Classé

 

 

 

 

(*) Les Marais du Cotentin :

 

Un peu d’histoire : A l'origine au XVIIIème siècle, l'élevage s'est développé sur les basses prairies de la région. Les bonnes terres des coteaux bocagers voisins étaient réservées aux cultures et à la production du grain indispensables à l'agriculture traditionnelle tournée vers l'auto-consommation.
Les marais disponibles pour la pâture pendant 6 mois de l'année permettaient de nourrir d'importants troupeaux bovins.

Bocage et marais étaient associés dans une économie où l'élevage pouvait trouver plus de place que dans d'autres régions françaises. L'existence des marais était la condition nécessaire à l'équilibre de l'économie agricole.

Aujourd'hui ces espaces sont devenus des "terres" où les contraintes agronomiques sont fortes. S'ajoutant à l'évolution du contexte socio-économique, c'est finalement l'économie globale de la région qui peut être remise en cause avec des conséquences sociales et écologiques importantes.

En effet, la richesse des zones humides du Cotentin et du Bessin est liée à des pratiques extensives de fauche et de pâture.

La création
Le Conseil Régional de Basse-Normandie,
les deux Conseils Généraux de la Manche et du Calvados et l'Etat ont donc initié dès 1989 un projet de Parc naturel régional, portant sur un territoire de 145 000 hectares dont 25 000 hectares de zones humides.

La procédure du Parc naturel régional est, en France, la plus appropriée pour développer un programme d'action conciliant "protection de la nature et des paysages" et "développement économique". Créé en mai 1991, le Parc naturel régional des Marais du Cotentin et du Bessin a révisé sa charte en 1997 pour dix ans.

Cette révision a constitué une opportunité pour prolonger la dynamique de développement durable sur d'autres communes. Le territoire du Parc regroupe désormais 144 communes. Leur classement a été renouvelé par le décret ministériel no98-163 du 13 mars 1998.

 

Voir en complément l'article intitulé "Gabare" : http://geneahist-goupil.over-blog.com/article-306023.html 

Source : http://www.parc-cotentin-bessin.fr/tour_horizon/histoire.htm

 

Commenter cet article