Le billard

Publié le par GOUPIL Stéphane

Le billard est un mail de table ; un peu ce que le ping-pong est au tennis. Il faut savoir qu’avant d’être le vaste tapis vert que l’on connaît, le billard a été simplement la queue elle-même, la canne qui sert à pousser les boules. Le mot est dérivé de « bille », dans le sens bille de bois, tronc d’arbre. En 1399, un billard était un « bâton recourbé pour pousser des boules ». Le jeu lui doit son nom.

Au XVe siècle, le jeu se développe et au XVIe il apparut à peu près sous sa forme actuelle. Sauf que la table, portative et placée sur des tréteaux, comportait des trous et aussi des arceaux – dont a hérité le croquet. Ces trous, «  en forme de poche », s’appelaient des « belouses », contracté en « blouses » - ils s’appellent toujours ainsi. Ce mot, d’origine inconnue, avait d’ailleurs été emprunté au jeu de paume où il désignait le « creux qui est au bout de la galerie pour recevoir les balles ».


Source : « La puce à l’oreille – Anthologie des expressions populaires avec leur origine, Claude Duneton »

Dans la même rubrique a été édité :

- Le jeux de dés

-Les jeux de nos ancêtres

Commenter cet article