Mégrit (22)

Publié le par GOUPIL

Certains de nos ancêtres sont nés, ou se sont mariés, ou sont décédés dans la commune de Mégrit, dans les côtes d'Armor, comme :

 

La commune de Mégrit (Megrid) fait partie du canton de Broons. Mégrit fait partie  de l'arrondissement de Dinan, du département des Côtes d'Armor (Bretagne). 

 

 

ETYMOLOGIE

Mégrit vient du latin « maceria ».

En 1163, Rolland de Dinan fonde l’abbaye de Pont-Pilard, dite ensuite de Beaulieu, en faveur de l’ordre des augustins. Mégrit est alors un prieuré-cure de cette abbaye. Sous l’Ancien Régime, Mégrit était une paroisse du diocèse de Saint-Malo. Le territoire de Saint-René, comprenait l’ancienne abbaye de Beaulieu et formait une enclave dans la commune de Languédias. Cette enclave fut détachée de Mégrit pour être rattachée à Languédias, par ordonnance du 28 novembre 1834.

MONUMENTS

l’église Saint-Pierre et Saint-Paul (XIVème siècle), restaurée en 1784 et 1823 ;

l’ossuaire du cimetière (XVIIème siècle) ; 

le calvaire de Saint-Maudez (XVème siècle - 1781) ;

la croix de Leumé de la route de Jugon (XVème siècle), de Queslain (moyen âge), Verte (moyen âge), de la Ville-es-Rays et celle située près de l’église ; 

le manoir de Kergu (XVIIIème siècle), des Clos (XVIIème siècle), de Bonan ou Bonnan (XVIIème siècle), du Placis ou Plassis (XVIIème siècle), du Pingy, du Francoeur, du Val-Martel (XVIème siècle) ;

le presbytère (XVIII-XIXème siècle) ;

la maison du notaire (XVIIème siècle) ;

une maison du village de Francoeur (1775) ;

3 moulins dont le moulin à vent de Locria et les moulins à eau de la Burie, du Val-Martel ;

A signaler aussi :

le tertre de Kerlaron ou Quélaron (aujourd’hui saccagé) ;

la tombe de l’abbé de Rabec (XVIIIème siècle).

ANCIENNES MAISONS NOBLES

Au XIIème siècle, Henri et Guillaume de Mégrit sont mentionnés comme seigneurs du lieu.

A la "montre" (réunion de tous les hommes d'armes) de Saint-Brieuc en 1480 et de Tréguier en 1481, on ne comptabilise la présence d'aucun noble de Mégrit.  

Dans la liste des feudataires (teneurs de fief) des évêchés de Saint-Malo et Dol en 1480, on comptabilise la présence de 8 nobles de Mégrit :

Mathelin BARDOUL (5 livres de revenu) : comparaît revêtu d’une robe ;

Thomas CADIER, sr de Quelinan (100 livres de revenu) : porteur d’une brigandine et comparaît armé d’une jusarme ;

Jehan DE KERGU de Quergu (100 livres de revenu) : porteur d’une brigandine et comparaît en archer ;

Jehan DE LA FONTAINE (20 livres de revenu) : défaillant ;

Eonnet EGANT, représentée par Guillaume EGAN (30 livres de revenu) : porteur d’une brigandine et comparaît armé d’une hache ;

Robin LE PROVOST (20 livres de revenu) : défaillant ;

Guillaume MARTEL (20 livres de revenu) : défaillant ;

Roland MARTEL : porteur d’une brigandine et comparaît en archer ;

En synthèse :

Architecture civile

Manoirs de Kergu, des Clos, du Val-Martel, de Bonan, du Placis, du Pingy, du Francoeur.


Architecture sacrée

Eglise : vestiges 14ème et 15ème, retable du rosaire 18ème. Ossuaire du cimetière* 17ème (IMH). Plusieurs croix médiévales.

 


Site(s)

Vallées de Rocherel et de la Rosette. Tertre de Quélaron.


Ressources et productions

Carrières de pierre. Céréales, fourrage. Cidre. Porcins, bovins.


Vie locale

Fête communale : 2ème dim. sept.


Voir article http://geneahist-goupil.over-blog.com/article-442821.html en complément

 *: Notoire -: Exceptionnel - IMH : Inscrit Monument Historique
MH : Monument Historique - SI : Site Inscrit - SC : Site Classé

Commenter cet article