Les reines capétiennes

Publié le par GOUPIL Stéphane

C’est à l’église, qui a imposé le mariage, que les reines capétiennes doivent leur statut « royal ». Unies devant Dieu au titulaire du trône, elles voient progressivement s’accroître leur rôle et leur influence, opposant parfois les fils contre le mari et père, ou, veuves, exerçant des régences. Il leur faudra parfois aussi disputer ce pouvoir contre les maîtresses, car les mariages d’amour, pendant les trois siècles et demi de dynastie capétienne, seront rares : on les a épousée pour leurs dots, les territoires ou les soutiens politiques qu’elles apportent, et on les souhaite fertiles. Lorsque les Capétiens seront excommuniés, généralement, pour adultère…

 

 

 

Source : Pierre Ripert - Les Anecdotes de l’Histoire de France – maxi poche histoire

Vous pouvez consulter d'autres articles parus dans cette rubrique "histoire - généralités" :

- Les trois consuls

- L'Annuaire 1789 - 1815

- Les revues du Petit Caporal - le Général Bonaparte

- L'amendement Wallon

- Les suicides de Jean-Jacques Rousseau

- Naissance... sous l'Ancien régime

- Mariage à consommer sans délai

 

Commenter cet article