les origines du patronyme COPLO

Publié le par GOUPIL Stéphane

La recherche sur les origines d'un patronyme peut être une aventure.

«La légende historique se trouve placée à la croisée de l'histoire vraie (qui ne renferme que des éléments de relation) et du conte; elle se distingue de l'histoire vraie par le manque d'autorité des sources et contient souvent des traits fabuleux qui rappellent plus ou moins la forme traditionnelle du conte. »

Une légende est née à propos d'Alexandre COPLO avec son physique de type « méditerranéen » et son patronyme se terminant par la lettre O et son caractère « pas facile à vivre », beaucoup de monde pensait qu'il était d'origine sicilienne ? untel disait même qu'il était d?origine "Romanichel". Pour compléter le tout, il a été déserteur pendant la guerre 14-18 et cet état de fait n'a guère été apprécié par sa famille et ses descendants, il a coupé ses liens avec la famille et a tout fait pour effacer ses traces. En vérité, ses ancêtres répertoriés sont originaires du nord de la France près de Cambrai.

 

Afin de compléter ma recherche, j'ai interrogé par e-mail Pierre-Gabriel GONZALEZ, journaliste spécialiste de l'onomastique pour le revue française de Généalogie et d'Histoire des familles qui m'a répondu dans les termes suivants :

"En l'absence de formes anciennes, il est difficile de retracer le parcours de ce patronyme porté par 76 foyers en france (dont 31 dans le Nord-Pas-de-Calais et 21 en Haute-Normandie)..."

Je fais même une apparté en précisant que plus on remonte dans le temps (avant la Révolution pour certains généalogistes), plus on converge vers une seule et même commune : Oisy-le-Verger (dans le Pas-de-Calais).

... Pour expliquer son origine, nous pouvons envisager un surnom de menuisier par l'intermédiaire de l'ancien français copel, "copeau".

Autre forme : Coplot (il est orthographié comme cela à un moment donné, dans notre généalogie), très rare, moins de dix foyers en France, signalé dans le Nord-Pas-de-Calais et en Ile-de-france.

Nota : dans le cas d'une origine italienne (ce qui semblerait être le cas ? - voir ci-après), nous pourrions être en présence d'une forme de Copolla (396 foyers en France, notammenet, en Provence-Alpes-Côte-d'Azur) dont l'origine s'explique de deux façons différentes : le surnom d'un homme facétieux, ou un surnom faisant allusion à un bonnet rond, couvre-chef caractéristique du sud de l'Italie. Dans le même esprit, nous trouvons également des Coppolani, Coppeli, Coppelo.

En effectuant des recherches sur ce patronyme sur internet, je me suis connecté sur le forum du site SENIORPLANET où une discussion sur la déformation et la francisation des patronymes m'est apparu et oh ! surprise :

Un généalogiste (malheureusement, pour l'instant je n'ai pas eu de réponse à mon message, de sa part ) serait remonté jusqu'à l'époque de Catherine de Médicis de Florence où un ancêtre portant un patronyme de la même forme (comme citée auparavant, puis déformé ou francisé) pourrait-être arrivé avec elle sur une galère capitane en France lors sa venue à Marseille le 12 octobre 1533 pour son mariage avec le futur Henri II (second fils de François 1er).  En complément, voir Dialogus .

Bien sûr, ce ne sont, pour l'instant, que des pistes de travail. Je ne suis pas suffisamment remonté dans ma généalogie pour vérifier ces faits. Affaire à suivre... 

Commenter cet article