L'animal sacré, le cygne

Publié le par GOUPIL Stéphane

Le cygne (alarc'h en breton) était un animal sacré pour les anciens celtes. Il représentait l'amour et la pureté. Nous savons également, grâce à Jules César, que la viande de cygne était tabou chez les anciens Bretons, et de nos jours encore, en maintes contrées de la Celtie, comme aux Hébrides par exemple, il est extrêmement mal vu d'en tuer un.
Dans la mythologie celtique, les êtres de l'Autre Monde emprunte la forme d'un cygne pour venir dans le nôtre et voyagnet le plus souvent par deux, reliés par une chaîne d'or ou d'argent. Cela se retrouve encore en de nombreux contes populaires bretons.
Le cimier de la statuette de la déesse celtique - dénomée "Brigitte" par les archéologues -datant du 1er siècle et découverte en Bretagne sur les pentes du Menez-C'homm en Dinéault, est orné d'un magnifique cygne.

  • Sa qualité d'oiseau blanc et noir en a fait également un symbole de la Bretagne, et surtout l'emblème de la liberté bretonne. Une des plus fameuses chansons bretonnes, recueillie au XIXe siècle, s'intitule An Alarc'h et raconte le retour triomphal du duc Jean IV en 1379 contrant la tentative d'annexion de la Bretagne par le roi de France.
  • On retrouve le cygne comme cimier des ducs de Bretagne, au XIVe siècle. Le cygne sera encore l'emblème de Claude, la fille de la duchesse Anne de Bretagne, à cette différence que le cygne est ici tranqpercé d'uneflèche, symbole de la libert" bretonne assassinée. En effet, c'est le mari de cette dernière, le roi de France François Ier, qui, violant les accords passés entre Anne de Bretagne et les souverains français, s'arrogeant des droits auwquels il ne pouvait en aucun cas prétendre, puis soudoyant ou intimidant les membres des états de Bretagne, leur fit signer l'acte d'Union de la Bretagne à la France en 1532. 


    Extrait du livre de Divi Kervella - Emblèmes & symboles des Bretons & des celtes 

Commenter cet article