Notre-Dame-des-Neiges

Publié le par GOUPIL

Avant la révolution, il existait, sur la rive droite de la Seine, vis-à-vis d'Honfleur, une chapelle qui devait, à une tradition patriotique et merveilleuse, le surnom de Notre-Dame-des-Neiges :

Pendant un de ces blocus fréquents qu'Honfleur eut à soutenir contre les Anglais, deux braves pêcheurs montèrent sur leurs barques, avec l'intention de profiter de l'ombre protectrice d'une nuit d'hiver, pour aller porter à Rouen la nouvelle du débarquement des ennemis. Mais, lorsque ces intrépides marins eurent gagné la pleine mer, la neige commença à tomber à flocons si pressés, qu'il n'était plus possible de se reconnaître, ni de se diriger, au milieu de ce tourbillon qui voilait l'étendue des flots. Cependant, les braves messagers persistent à avancer, lorsque, à leur grande déception, ils s'aperçoivent qu'ils touchent au rivage du Havre. Menacés de tomber entre les mains des ennemis, ils ne s'abandonnent point à de vaines lamentations, mais ils sautent lestement à terre, et se dirigent vers la chapelle, dédiée à Notre-Dame, qui était proche du rivage. Leur prière franche et chaleureuse est écoutée de la reine du ciel : la neige cesse à l'instant, nos marins remonten sur leurs embarcations, et vogent avec ardeur pour aller accomplir leur patriotique mission.

Source : F. Shoberl, Excursion in Normandy, vol. I, p. 201.

Commenter cet article