Le code Noir

Publié le par GOUPIL Stéphane

" ... la colonisation a été au coeur de l'histoire nationale de la France... "      Pap Ndiaye, historien

Remontons le temps au début du XVIIIe siècle :

"Devant l'inflation des émancipations d'esclaves dans sa commune, le maire de Nantes réclame, en 1716, qu'il soit interdit aux noirs d'épouser des françaises. Le Conseil Royal d'Etat intervient alors pour régir l'entrée des Noirs en France. Il cède devant les pressions influentes des colons et leur accorde alors d'importantes concessions. Par exemple, le mariage mixte n'est pas interdit mais il est tributaire de sévères restrictions, notamment la nécessité du consentement expresse du "maître"."

"La plupart des Français ignorent l'existence du Code Noir qui "fonde le non-droit à l'état de droit des esclaves noirs, dont l'inexistence juridique constitue la seule et unique définition légale"."

Son article 44 stipule : Déclarons les esclaves être des meubles, et comme tels entrer en la communauté, n'avoir point de suite par hypothèque, se partager également entre les cohéritiers sans préciput (droit accordé à une personne de prélever, avant tout partage, une partie déterminée d'un tout à partager) ni droit d'aînesse, ni être sujets au douaire (droit de l'épouse sur les biens de son mari) coutumier, au retrait féodal et lignager (de même lignage familial), aux droits féodaux et seigneuriaux, aux formalités des décrets, ni aux retranchements des quatre cinquièmes, en cas de disposition à cause de mort testamentaire.

  " Déclarons les esclaves être des biens meubles" . 

"Cette phrase se passe de commentaire, il me semble !! Ce texte introduit à la Cour du Roi Soleil en 1685, traverse sans encombre la Révolution pour n'être aboli qu'en 1848, au début de la seconde République. En effet, contradictoirement, la révolution des Droits de l'Homme ne méritera ce titre grandiloquent que sur le papier. Car, dans les actes, les esclaves noirs auront encore bien moins de perspectives et de protection après 1789 et surtout à partir de l'arrivée de Napoléon 1er au pouvoir."

Source : histoires secrêtes de l'immigration en France - effervesciences - hors série n°42

Souffrir et mourir lentement
 
 
 
Note finale
 
"Le Code Noir est plein de contradictions : l'une d'entre elles étant de vouloir "améliorer", réguler, un système inhumain.
Des esclaves portent effectivement plainte, mais les maîtres ne risquent pas grand-chose de la part des autorités, les procès aboutissant souvent à un non-lieu.
Beaucoup d'accusations sont rejetées, jugées non fondées.
Cependant, la condition des esclaves apparaît plus complexe qu'il ne semble.
Certains sont victimes de cruautés, d'autres sont bien traités tandis que certains maîtres sont réputés pour leur douceur."

à l'époque de LOUIS XIV...
et ceci...et encore cela...
Les Noirs étaient le moteur de la production sucrière... et donc,
le support de toute la vie de la colonie.
Leur sort n'était pas égal.

Les moins favorisés, les Nègres de jardin, étaient employés
à cultiver la terre, toute la journée aux champs.
Conditions d'existence médiocres.

"L'Exclusif était encore une gêne pour le colon :
la colonie ne pouvait commercer qu'avec la métropole ;
en l'absence de bateaux français, les colons eurent très tôt recours à la contrebande."

"L'itinéraire de certaines familles peut être suivi dès l'origine.Ainsi, les Duquerruy, solidement installés dans la région de la Rochelle, vinrent aux îles parce qu'ils étaient protestants"

Les cases des esclaves étaient des plus rudimentaires.
La plantation était essentiellement un lieu de production.

Les habitations situées à proximité de la mer étaient avantagées, les autres ne disposant que de routes très médiocres
et le transport des marchandises, par des cabrouets
tirés par des boeufs, étant lent et très onéreux."

"Les dirigeants de la colonie étaient composés de personnes issues de la bourgeoisie des grands ports français."

"Certains étaient d'origine étrangère, irlandaise, Birmingham, et Lynch."

"Petits Blancs : personnel moyen de l'administration, petits colons"

Engagés (36 mois): artisans blancs ayant voyagé gratuitement, pour chercher fortune, devant travailler pendant trois ans pour obtenir leur pleine liberté."

 

Voir également en complément :

- « Le Code noir est le texte juridique le plus monstrueux de l'histoire moderne »

- Louis Sala-Molins, Le Code Noir ou le calvaire de Canaan, Presses Universitaires de France - Quadrige, Paris, 2002

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

pom' 30/06/2006 16:48

Des couples mixtes devaient exicter, quel chatiment subissait t-il? Quel sort etait réservé aux enfants nés de ses unions?