La Chevalerie médiévale, un héritage des Confréries nordiques !

Publié le par GOUPIL Stéphane

Le concept de Chevalerie s’est nourri de certaines traditions de ces peuples Viking, Celtes et Bretons. Il existait en effet des confréries de guerriers, les « Männerbunde » sortes « d’associations d’hommes libres » dont parle Tacite dans Germania. Ces petits clans inspirèrent ce qui sera bientôt la chevalerie médiévale.

« Quand un guerrier s’est distingué par son courage, les jeunes gens s’associent à lui et se font ses compagnons, ses fidèles. Chaque chef a sa troupe qu’il doit armer et nourrir, avec laquelle il marche au combat. Les fidèles sont unis par des liens intimes et il y a infamie pour le guerrier qui survit à son chef mort dans la bataille… »

Un véritable pacte du sang liait ces hommes dont les « bandes » semblaient vivre selon des rites particuliers, mystérieux et sacrés où se mêlait le mythe archaïque du loup-garou. On peut voir en eux les garants des libertés nordiques. Ils maintiendront d’ailleurs longtemps les vertus de l’individualisme, contre toute volonté politique de centralisation et d’autorité.

 

Source : Histoires secrètes de l’immigration en France - effervesciences

Consultez également l'article suivant, en complément :

Viking, Celtes, Bretons : 3 peuples mais une même origine http://geneahist-goupil.over-blog.com/article-2215663.html

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article