MONGREDIEN Jacques - Marneron

Publié le par Stéphane GOUPIL

MONGREDIEN Jacques (n°Soza : 150)

 

 

a exercé le métier de :

 

MARNERON


je pense sans pouvoir l'affirmer à celui qui creuse des "marnières", pour en extraire "la fleur de marne" (calcaire très friable), qui sert à "enchauler les champs", c'est à dire rendre le Ph du sol moins acide, ces marnières sont construites à partir d'un puit vertical, puis à la couche de calcaire, le "marneron" (je connaissais sous le terme de "marnier") creuse à l'horizontal en étoile, puis relie chaque extrémité de branche entre elles, en laissant des piliers de calcaire pour tout soutien, métier pratiqué souvent seul, juste aidé par un cheval en surface en guise de treuil ... dans le temps chaque ferme avait sa "marnière" exploitée par le "marnier" ou "marneron" exclusivement, tant ce travail était dangereux, les fermiers ne s'y risquaient pas.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article