Vies et survies en monde rural

Publié le par GOUPIL Stéphane

Transportez-vous en amont d'un, deux ou trois siècles, dans nos campagnes des pays de nos ancêtres. Les terrains collectifs étaient à la disposition de tous, dans le cadre de règles fixés par les communautés. Nos aïeux ont pu tirer leur subsistance de ces biens communaux.

Parmi ces terrains nourriciers, on trouvait tant des parcelles privées que d'autres considérées comme bien commun à tous, riches ou pauvres, et permettant d'y trouver une large part de subsistance : toutes ces ressources leur ont permis de nourrir, vêtir, réchauffer, abriter la vie quotidienne de leur maisonnée, de votre lignée.

Comment usait-on de ces biens communaux ? L'Encyclopédie de Diderot et d'Alembert  nous dit à l'article "communautés d'habitants" que celle-ci "possèdent, en certains lieux, des biens communaux, tels que les maisons, terres, prés, bois, pâturages, dont la propriété appartient à toute communauté et l'usage à chacun des habitants, à moins qu'ils ne soient loués au profit de la communautés, comme cela se pratique ordinairement pour les maisons et les terres ; les revenus communs qu'ils en retirent sont ce que l'on appelle les deniers patrimoniaux".

A partir du 19e siècle, les bâtiments communaux seront dénommés "biens patrimoniaux". On dira "biens communaux" (terres communales dont peuvent jouir tous les habitants de la commune) ou "biens sectionaux" (terres dont peuvent jouir les seuls habitants d'une section de commune, nombreuses dans certaines zone de montagne) ou simplement "communaux" pour désigner des terres d'usage collectif, ainsi que certains usages coutumiers comme le glanage après récolte.

Le 14 aôut 1792, les élus de l'Assemblée constituante décident que les biens communaux seront donc partager en autant de lots que d'habitants. Cette décision vient compléter le vote, à partir de 1789, de la suppression de tous les privilèges, dans la logique de la triple règle d'or que la Révolution Française s'est fixée : "liberté, égalité, fraternité".

 

En complément, vous pouvez consulter les articles parus dans la même catégorie "la vie dans les campagnes" :

-    http://geneahist-goupil.over-blog.com/article-1623293.html

-    http://geneahist-goupil.over-blog.com/article-1484768.html

-         http://geneahist-goupil.over-blog.com/article-830398.html

-         http://geneahist-goupil.over-blog.com/article-737838.html

-         http://geneahist-goupil.over-blog.com/article-584774.html

-         http://geneahist-goupil.over-blog.com/article-569378.html

-         http://geneahist-goupil.over-blog.com/article-562390.html

-         http://geneahist-goupil.over-blog.com/article-554025.html

-         http://geneahist-goupil.over-blog.com/article-346274.html

-         http://geneahist-goupil.over-blog.com/article-339966.html

-         http://geneahist-goupil.over-blog.com/article-306023.html

-         http://geneahist-goupil.over-blog.com/article-248401.html

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article