Protestantisme en Normandie

Publié le par GOUPIL Stéphane

Voici un éphéméride sur l'histoire du protestantisme en Normandie (dates de couleur orange), avec un complément de dates importantes sur l'histoire générale du protestantisme (dates de couleur verte) :

1517. Luther affiche 95 thèses contre les indulgences à Wittenberg

1520. Sa rupture avec le pape il est ex communié

1520. Le curé de la paroisse du Coudray (27) est arrêté car il est suspecté d'hérésie. Il est emmené aux prisons de la Cour du parlement de Normandie à Rouen.

1521. Luther traduit la bible en Allemand.

1525. Les livres de Luther commencent a s'introduire en France.

1525. Les germes précurseurs de la Réforme prennent naissance dans le diocèse de Rouen. Rouen est la seconde ville du royaume.

1528. Premier bûcher à Rouen. ( Pierre Bar place du vieux marché.)

1533. Calvin rédige, pour le recteur de l'Université de Paris Nicolas Cop un discours sur les Béatitudes d'après des textes d'Erasme et de Luther. Ce véritable plaidoyer en faveur de la Réforme vaut à Calvin et Cop une condamnation du Parlement. Calvin quitte Paris.

1533.Etienne Lecourt, curé de Condé, diocèse de Sées (61), subit le sort du bûcher.

1534. Première persécution contre les protestants.

L'affaire des "placards"

Dans la nuit du 17 octobre 1534, des "placards" furent apposés dans Paris, et jusque sur la porte de la chambre du roi François Ier à Amboise. Ces affiches de propagande faveur de la Réforme attaquaient avec véhémence la messe. Cet acte fut violemment réprimé et les partisans des idées de la Réforme furent conduits au bûcher. Les premières persécutions contre les protestants commencèrent.

 

1535. Il y a environ 2000 protestants ;

Le 29 janvier : Edit de François 1er portant que les recéleurs des Luthériens seront punis des mêmes peines qu'eux, s'ils ne les livrent à la justice et que les dénonciateurs auront le quart des confiscations. - Il est dit que ces mesures sont prises : « pour la conservation et augmentation de la foy catholique, extirpation et extermination de la secte luthérienne et autres hérésies qui, à notre grand regret et desplaisirs ont pullulé et pullulent en notre royaume, pays, terres et seigneuries. » L'édit est enregistré au parlement de Paris le 1er février suivant.

Cet Edit a pour conséquence une importante émigration vers l'Angleterre.

Le 16 juillet, Déclaration du Roi pour le retour des religionnaires fugitifs, sous la condition qu'ils feront abjuration.

1535.Supplice à Rouen de Guillaume Husson, apothicaire à Blois. - Il est condamné pour avoir semé de petits livres, contenant la doctrine évangélique, dans la cour du Parlement de Rouen. Ne voulant faire amende honorable prescrite par l'arrêt, Husson a la langue coupée, puis on le suspend par des cordes au dessus du bûcher enflammé jusqu'à ce qu'il expire ; ensuite le corps est jeté dans les flammes.

1540. Le 1er juin, Edit rendu à Fontainebleau qui enjoint expressément à tous baillis, sénéchaux, procureurs, avocats du roi, etc., sous peine de suspension et privation de leurs offices, de rechercher et poursuivre les Luthériens et de les livrer au jugement des cours souveraines.

1541. L'inquisiteur de la foi est présent à St Nicolas de la Taille (76).

1543. Le 23 juillet, Edit enjoignant aux inquisiteurs de la foy de poursuivre les Luthériens et hérétiques comme séditieux, perturbateurs de la paix publique et conspirateurs contre la sécurité de l'Etat.

A suivre.......

Publié dans HISTOIRE : Chronologie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article