Le chêne Leguay sur la route d'Elbeuf-Louviers

Publié le par GOUPIL Stéphane

Le chêne Leguay, en bordure de la route d’Elbeuf, a été un lieu important dans mon enfance. En effet, mes grands-parents puis mes parents ont habité Les Fosses, hameau de Montaure (27). Nous allions souvent sur le route menant au chêne Leguay qui était notre point limite de notre promenade, après l’avoir contemplé, nous rebroussions chemin.

 

Ce chêne pédonculé est  âgé de 350 ans et fait parti intégrante de la forêt de Louviers, partie sud du massif de la forêt « fer à cheval » : la forêt de Bord-Louviers forment un immense parc forestier de 4585 hectares. Une forêt dense et, qui, vu du ciel, a la forme d’un fer à cheval. Elle couvre les communes de Louviers-Val de Reuil, Pont de l’Arche, Saint-Pierre-lès-Elbeuf, Tostes et Montaure. La forêt de Bord (3450 hectares) et la forêt de Louviers (1148 hectares) sont séparées par un chemin d’exploitation appelé le « ravin des fiefs », qui longe la crête nord de la vallée d’Incarville. Le massif s’étale sur une dizaine de kilomètres du nord au sud, limité au nord par la Seine, à l’est par la rivière d’Eure et au sud ouest par le plateau du Neubourg. 

 

Largement défrichée dès l’époque gallo-romaine, la forêt a reconquis le terrain perdu lors des invasions Barbares. Au temps de la navigation à voiles, sous Philippe de Valois, la forêt fut sacrifiée. Le transport des fûts se faisait par voie fluviale à partir des Damps jusqu’au clos des Galérés à Rouen. Après la guerre de Cent ans, la pierre se faisant rare en Normandie, la reconstruction de maisons à colombages nécessite de grandes quantités de bois. La forêt de Bord resta propriété des Ducs de Normandie jusqu’à la fin du XIIe siècle. Elle devint forêt royale lors de l’annexion du duché au Royaume de France et fut incorporée, à la Révolution, au domaine de l’état. La forêt de Louviers, également propriété des ducs de Normandie, fut cédée par Richard Cœur-de-Lion à l’archevêché de Rouen en échange des Andelys. Son incorporation au domaine de l’état fut prononcée le 2 novembre 1789.

Depuis 1983, le domaine forestier de Bord et de Louviers est géré par l’Office National des forêts.

 

Ce domaine forestier est composé de hêtre (37%), de chênes pédonculés (15%) et de pin sylvestre (33%).
lechenelequay2.jpg

Commenter cet article