Indemnités de déplacement sous Charlemagne

Publié le par GOUPIL Stéphane

Charlemagne

Lorsque Charlemagne entreprend un voyage, ordre est donné de préparer sur sa route vivres et logements nécessaires pour lui et son cortège. Mais tous ces dignitaires ont aussi des « frais de voyage ». On alloue à un évêque en déplacement quarante pains, trois cochons d’un an, quinze œufs, trois muids de boisson, un cochon de lait, trois poulets, quatre boisseaux de grains pour les chevaux. Un vassal du roi reçoit dix-sept pains par jour, un cochon d’un an, un muid de boisson, un cochon de lait, deux poulets, dix œufs et deux boisseaux de grains.

Source : Les Anecdotes de l'Histoire de France - Pierre Ripert - éd. maxipoche histoire

Commenter cet article