Etre d'attaque

Publié le par GOUPIL Stéphane

la-chasse-de-maximilien.jpgIl va falloir que l'on soit d'attaque pour affronter les blacks en rugby, actualité oblige !


Mais d'où vient cette expression ?

La chasse a toujours été la distraction favorite des hommes de guerre en temps de paix - c'est à dire dans les périodes plus ou moins brèves où la chasse à l'homme n'est pas ouverte.

La chasse a enrichi notre vocabulaire par des expressions comme celle-ci : Etre d'attaque.

Une fois les bêtes possibles dûment localisées, les piqueurs reviennent vers la clairière où la compagnie les attend. La casquette à la main, ils font au maître d'équipage leur "rapport". Le veneur "choisit alors de chasser tel cerf plutôt que tel autre, et donne ses ordres en conséquence [...]. On se rend à l'enceinte désignée. Les chiens d'attaque y pénètrent, cherchent le cerf, le mettent debout, le lancent, le forçant à s'enfuir" (P. Vialar).

Cela évidemment si tout va bien ; il peut arriver que la bête, avertie par on ne sait quel pressentiment, lève le pied sans attendre.

Extrait du livre "la puce à l'oreille - Anthologie des expressions populaires avec leur origine de Claude Duneton, chez stock.

 

Commenter cet article