Le trèfle, emblème de l'Irlande

Publié le par GOUPIL Stéphane

Nous sommes en pleine Coupe de Monde de rugby et l’équipe de France va rencontrer ce vendredi l’Irlande dont l’emblème est le trèfle.

 

Le trèfle (seamrόg en irlandais). Selon la légende, ce fut au cours d’un sermon resté célèbre, dans le centre religieux de Caiseal, que Saint Patrick se serait servi d’un trèfle à trois feuilles pour mieux faire comprendre le mystère de la Trinité à ses auditeurs. Cela lui a permit d’expliquer comment un seul dieu pouvait être présent en trois personnes (en Irlandais Triur i n-Aon « trois personnes en un »). L’image plut aux Irlandais,et depuis on associe le trèfle à Saint Patrick (*), le patron de l’Irlande. Toutefois aucun témoignage écrit ne fait cette association avant 1640.

Quoi qu’il en soit, le trèfle et l’Irlande vont de pair depuis longtemps car, selon la mythologie celtique, Tailtiu, la mère nourricière du dieu Lugh, défricha toute l’île et, une fois tous les arbres abattus, il y poussa une belle prairie de trèfle. On retrouve ce symbole également sur les croix celtiques, dans le célèbre Livre de Ceannanus Mόr (Book of Kells), et tout comme le « triskell et d’autres dessins, il représente la triplicité et l’unité, vieux précepte celtique. Le trèfle était encore le nom d’une constellation dans le firmament celtique.

Le trèfle était tellement populaire que les Anglais se moquaient des Irlandais en désignant l’Irlande par le nom de Shamrogshire (la « Shamrockie »).

On doit ostensiblement porter du trèfle le 17 mars, jour de la fête nationaleirlandaise.

 

Source : Emblèmes & symboles des Bretons & des celtes – Divi Kervella – coll ; Les indispensables COOP BREIZH 

(*) Qui est Saint-Patrick ?
Saint-Patrick a vécu aux 4ème et 5ème siècles. Il est né en Ecosse où il vécut jusqu'à l'âge de six ans.
Saint-Patrick a évangélisé l'Irlande.
Il a notamment enseigné à ce peuple celte le mystère de la trinité en utilisant le symbole du trèfle. 


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article