Le patronyme PICARD

Publié le par GOUPIL Stéphane

J’ai des ancêtres qui portent le  patronyme PICARD : http://gw1.geneanet.org/index.php3?b=sggoupil&lang=fr&m=NG&n=Picard&t=N

Les nôtres sont originaires du département de l’Eure. Beaucoup devait résider dans la commune de Louviers aux grandes heures de l’industrie textile.

Le plus ancien répertorié dans notre généalogie est décédé le 27 octobre 1730 à Vieux Villers (27) près de Vernon. 

Le surnom donné à un homme qui était originaire de Picardie (de pic : « arme favorite des paysans de cette ancienne province » ?), explique sans aucun  doute la formation de ce patronyme devenu héréditaire à la fin du XIIIe siècle.

 

 

 

 

 

 

 

Autres possibilités d’origine :

-         le surnom d’un ouvrier qui utilisait régulièrement un pic ou le surnom d’un homme au caractère « piquant », de l’ancien français picquart : « aigu », comme dans :

« A Jacques Grau, le josne, pour plusieurs clouz  picquarts pour réfectionner l’estable de vac(h)es… » ;

         -         Note : jusqu’au XIIIe siècle, on appelait volontiers tous les valets picards (cf. : « Les Trois mousquetaires »), parce qu’à Paris, de nombreux gens de maisons étaient originaires de la Picardie toute proche.

-         Dans plusieurs régions françaises, il existe des lieux-dits « Picard », « Les Picards », « Picardeau », mais nous ne savons s’ils font allusion à des hommes venus de Picardie, à des dénommés « Picard » ou à des utilisateurs de pics…

 

Différentes formes : Picard, avec 11248 foyers en France, ce patronyme est très présent en Normandie et en Ile-de-France ; Lepicard, 227 foyers en France dont 119 en Haute-Normandie ; Picart, 1167 foyers en France dont 196 foyers en Bretagne ; 197 en Ile-de-France, etc.

Formes proches plus rares : Lepicart, Picardot, Picardet, Picardin, Picardenet, etc.

L’histoire : Jean Picard (“ainsi surnommé parce qu’il était de Picardie”, précise le biographe Feller), homme d’église du milieu du XVe siècle. Il tente de se faire passer pour un « Nouvel Adam » et fonde un mouvement, la secte des « Adamistes » qui se développe en Pologne, Hongrie et en Angleterre, en « revenant à l’état d’innocence », en « abolissant toute loi civile et religieuse », en pratiquant « la communauté des femmes » et se montrant en public sans vêtements…

 

 

 

Source : étude réalisée par Pierre-Gabriel, spécialiste de l'onomastique pour la revue rfg n°158 juin-juillet 2005

 

 

Vous pouvez consulter d’autres articles concernant des études patronymiques :

- http://geneahist-goupil.over-blog.com/article-707463.html

- http://geneahist-goupil.over-blog.com/article-630829.html

- http://geneahist-goupil.over-blog.com/article-622389.html 

 

 

- http://geneahist-goupil.over-blog.com/article-442821.html

- http://geneahist-goupil.over-blog.com/article-374793.html

- http://geneahist-goupil.over-blog.com/article-358142.html

- http://geneahist-goupil.over-blog.com/article-339524.html

- http://geneahist-goupil.over-blog.com/article-295658.html

- http://geneahist-goupil.over-blog.com/article-248018.html

- http://geneahist-goupil.over-blog.com/article-248005.html

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Commenter cet article